VBReVrB - Copie (13)

 

Minuit est passé depuis une heure. Garett et Marie sont retournés dans la cuisine appartenant à la demeure du premier tandis que Laurence est rentrée chez elle. Sur le sol, plus aucune trace de la triquetra puisque Phyllis est passée dans l'autre monde. Assis sur les tabourets, le frère et la sœur discutent ensemble.
« Est-ce que ça va ? S'inquiète l'aînée.
- Aussi bizarre que cela puisse paraître, la réponse est oui. Savoir que mon père est toujours en vie et qu'il est mon ennemi ne me pose aucun problème. Par contre, savoir que tu es ma sœur me fait vraiment plaisir et puis lorsque j'ai revu maman... »
Une fois que ce dernier mot est prononcé, Garett sourit.
« Au fait, tu crois que mes pouvoirs sont identiques à ceux de mon père ?
- Il y a de grandes chances.
- Donc, je serais amené à faire le mal autour de moi ?
- Uniquement si tu le souhaites. »
L'homme se demande quels sont les pouvoirs enfouis tout au fond de lui lorsqu'un bruit se manifeste dans le bureau. Inquiets, Garett et Marie quittent leur tabouret afin de se rendre dans la pièce dans laquelle il se passe quelque chose. Une fois à l'entrée du bureau dont la porte est restée ouverte, le propriétaire des lieux allume le plafonnier et voit Catherine présente au fond de la pièce, occupée à se relever.
« Catherine ? »
La femme lève la tête en direction de l'entrée du bureau et remarque Garett en compagnie de Marie.
« Merde ! » S'exclame-t-elle.
La petite amie d'Aïda se met debout et fonce vers le livre de prédictions. Arrivée à quelques centimètres du bouquin, Catherine se heurte à un mur invisible.
« Putain ! Pourquoi je ne peux pas prendre ce livre ?
- Notre mère a prit soin d'y placer une protection, lui répond Marie. Aucune personne animée de mauvaises intentions ne peut s'emparer de lui.
- Rien ne pourra empêcher mon maître de lui mettre la main dessus.
- Ton maître ? J'imagine que tu veux parler de cet homme qui me sert de père ? Se mêle Garett.
- Il serait bien que tu lui montres un peu de respect.
- Dit celle au comportement exemplaire. »
Alors que Catherine lève sa main droite en direction du duo, Marie se place devant son petit frère.
« Le temps que tu invoques ta boule de feu, j'aurais déjà fini de réciter mon rituel. Imagine les dégâts que je peux te causer. »
Catherine hésite suite à ce qu'elle vient d'entendre quand elle se retrouve soudainement propulsée contre le mur qui se trouvait sur sa gauche.
« Je ne sais pas pourquoi mais je pense que tu vas en avoir rapidement marre de te bouffer le mur. » Lui lance Marie.
La disciple maléfique se garde de se relever mais use de ses dons pour disparaître. Une fois le départ de la femme effectué, Garett traverse la pièce pour se poster face au livre des prédictions.
« Tu sais pour quelle raison mon géniteur souhaite avoir mon livre en sa possession ?
- Oui car ce bouquin lui permettrait de connaître le quotidien de chaque être humain dans le seul but de pouvoir le modifier. Ainsi, il serait libre de pouvoir régner sur la vie de toutes les personnes dont il croiserait la route.
- Je comprends mieux à présent. Par contre, je dois prévenir l'agence de Christine au sujet de Catherine. »
Garett plonge sa main droite dans la poche de son pantalon et en sort son téléphone portable. Très vite, il compose le numéro de l'agence et porte le combiné jusqu'à l'une de ses oreilles.

Au même moment, Claire est assise face à la table rectangulaire de son lieu de travail lorsque le logo signalant un appel s'affiche sur la surface lisse et interactif du mobilier. Aussitôt, la femme appuie sur le dessin et prend la parole.
« Bonsoir Garett.
- Bonsoir Claire. Tu es seule ?
- Oui, pourquoi ?
- Parce que la nouvelle que je vais t'annoncer doit être communiquée au plus vite.
- Je t'écoute.
- Catherine est membre de l'agence du Diable.
- Quoi ? Tu en es sûr ? »