VBReVrB - Copie (16)

 

Garett et Tania viennent d'arriver au parc alors que celui-ci est toujours éclairé par ses réverbères. Leur arme dans l'une des poches se situant à l'arrière de leur pantalon, les deux agents s'approchent de la fontaine. Alors qu'ils observent attentivement le bassin, une personne vient les rejoindre.
« Salut, je suis venue aussi vite que j'ai pu.
- Bonjour Marie et rassure-toi, nous venons tout juste d'arriver. »
Alors que le frère et la sœur discutent ensemble, Tania remarque un détail concernant le bassin.
« C'est moi ou c'est une plaque que je vois dans le fond ? »
Cette question fait taire Marie et Garett qui décident de se concentrer sur leur nouvelle affaire.
« Oui et je le trouve un peu trop grand à mon goût. »
Soudain, Marie décide de se montrer silencieuse suite à ce qu'elle vient de dire. Tout en fermant les yeux, la sorcière invoque un rituel au sein même de son esprit. Dès qu'elle ouvre ses paupières, la sœur de Garett aperçoit une pierre qui brille et cette dernière se trouve sur le rebord du bassin. Contente de sa découverte, la femme se montre enthousiaste.
« Je pense avoir trouvé la raison de ce mystère. »

A plusieurs kilomètres de là, Louis évolue actuellement dans le coeur de l'agence. En ce moment, l'homme prend connaissance des nouvelles informations rajoutées sur le dossier concernant le diable. A cet instant, les portes de l'ascenseur s'ouvrent sur David qui ne perd pas une seule minute pour entrer dans la salle. Alors qu'il pose son sac en bandoulière noir sur la table, son partenaire lui adresse quelques mots.
« Nous avons de nouvelles indications concernant notre ennemi.
- Et nous les avons reçu de qui ?
- Laurence. Par contre, je te conseille de t'asseoir car c'est du lourd.
- Bien. »
Tout à coup, la lumière de la salle passe du blanc au rouge. Une sirène d'alarme retentit alors et les deux hommes se regardent, se posant des questions par la même occasion. Ensuite, Louis fait quelques manipulations sur son ordinateur et parvient à se connecter sur la caméra installée au niveau de l'entrée de l'agence. Là, l'homme voit Cécile, une boule de feu dans les mains.
« J'hallucine ! »
Dehors, la femme se tient face à l'entrée et matérialise une seconde sphère incandescente dans sa main libre.
« Dieu est nuisible et tout le monde le sait. Une fois que je me ferais une ouverture dans cette agence, je me chargerais de chaque membre qui compose cette pitoyable équipe. Papa sera fier de moi. »
Motivée, Cécile enchaîne les offensives contre l'agence.