XebvWgt_XpG1zw0nL8YFhqhjSGE@500x185

Garett vient de dérouler les deux plans et tente de de les ajuster. Au bout de quelques secondes, il se rend compte que son initiative n'est pas récompensée. Dépité, il s'assoit sur sa chaise et s'y enfonce.

" Ne t'inquiète pas Garett, tôt ou tard, je suis sûr que l'une de tes idées fonctionnera.

- Je l'espère."

Soudain, l'homme pense à l'étrange invitation qu'on lui a fait par le biais de la télévision. Pour prendre une décision, il en discute avec Tania.

" Tu crois que je ferais un bon agent si j'acceptais la proposition de ta chef ?

- Suite à cette première journée, oui.

- D'accord mais avant de donner ma réponse, je préfère attendre un peu."

A plusieurs mètres de là, Marie est assise sur une chaise en bois se situant sur le perron d'une maison, tenant une tasse d'infusion entre ses mains. Là, la femme voit une silhouette s'engager sur l'allée de sa propriété. Dès qu'il est sur le perron, Marie s'adresse à lui.

" J'ai vu que Christine n'avait pas perdu de temps pour inviter Garett.

- S'il accepte, on aura beaucoup de mal pour le rallier à notre cause.

- Oui et pour le moment, nous n'avons reçu aucun nouvel ordre.

- Donc, on doit continuer à l'observer ?

- Oui."

Dans le bureau de Catherine, cette dernière est occupée à ranger ses affaires Toutefois, elle n'est pas seule dans la pièce puisqu'un homme aux cheveux noirs et aux vêtements tout aussi sombres, est avec elle.

" La journée est terminée Dan, tu peux rentrer chez toi.

- Merci Mademoiselle mais je préfère rester un peu avec vous.

- Je ne vois pas ce que cela va changer.

- Je le sais bien mais je suis inquiet.

- Tu l'es à chaque fois qu'un nouveau membre s'apprête à rejoindre nos équipes. Sois sans crainte Dan, tout se passera bien.

- Vous en êtes sûre ?

- Oui."

Garett se tient devant la porte d'entrée de sa maison et se prépare à l'ouvrir. Lorsque s'est fait, il tombe nez à nez sur une fille de son âge, brune et ayant la peau un peu foncée. Grâce aux luminaires du perron, Garett ne peine pas à la reconnaître.

" Cécile ?

- Bonsoir Garett, comment vas-tu ?

- Bien mais je ne m'attendais pas à te voir. Tu es rentrée de tes vacances depuis longtemps ?

- Non, je viens juste d'arriver. Cependant, j'ai vu que tu étais devenu une petite célébrité dans le quartier.

- Parce que tu as vu …

- … Oui."

Répond-elle avec un grand sourire qui met l'homme très mal à l'aise. Il préfère ne rien dire à ce sujet alors que de son côté, Cécile continue.

" Et pour l'enquête de tes parents ?

- C'est toujours au point mort et puis de toute façon, je ne m'attends plus à un miracle.

- On ne peut pas dire que les flics soient d'une grande efficacité.

- Et je partage ton point de vue. Par contre, je suis désolé mais je vais me reposer un peu.

- Pas de problèmes. Passe une bonne nuit Garett.

- Merci Cécile et je te souhaite la même chose."

Alors que la femme descend du perron, Garett ferme sa porte d'entrée et retourne dans son salon. Là, Tania semble ne pas avoir bougé et dès que le maître des lieux retrouve sa chaise, l'agent se lance.

" Je ne savais pas au sujet de tes parents.

- Comment pouvais-tu l'être ? Tu viens juste d'arriver dans le quartier.

- Cela explique aussi pourquoi tu t'es montré froid avec David.

- Tu fais fausse route."